Emmanuelle Favier  

Écouter l'audio de l'auteur

Là-bas

« Là-bas » – mise en contexte

J’ai écrit ce poème au retour d’un voyage en Albanie, où j’étais allée sur les traces des « vierges jurées », ces femmes qui acquièrent le statut d’homme au sacrifice de leur vie sexuelle et maternelle, pour mon roman Le Courage qu’il faut aux rivières. Il s’agissait au-delà du « poème de voyage » de dire l’aporie que peut représenter parfois la quête de l’altérité, que l’on ne trouve jamais aussi profondément, aussi précisément qu’en soi-même. Le travail sonore s’appuie sur des enregistrements effectués par moi-même en France (accordéon, improvisations diverses) et en Albanie, avec notamment le chant des grillons de Berat. J’y ai ajouté quelques notes du chant médiéval albanais « Koppje », interprété par Vagarem.

  Emmanuelle Favier  

Emmanuelle Favier est l’auteure d’un premier roman très remarqué, Le Courage qu’il faut aux rivières

(prix Révélation de la SGDL, sélection Cultura, sélection Chambéry 2018), paru en 2017 aux éditions

Albin Michel. Elle a également publié trois livres de poèmes (À chaque pas, une odeur, Librairie Galerie Racine, 2002 ; Dans l’éclat des feuilles vives, La Musaraigne, 2005 ; Le Point au soleil, Rhubarbe, 2012) et un recueil de nouvelles (Confession des genres, Luce Wilquin, 2012). Nombre de ses textes ont paru en revues, blogs ou anthologies.

Sa poésie a été primée à deux reprises. Sa première pièce de théâtre, coécrite avec Anne Pépin, a été montée au Québec ; la deuxième a reçu le premier prix de la Manufacture des Abbesses et la troisième fait l’objet d’un accompagnement par le collectif À mots découverts. Elle est également l’auteure de nombreuses chroniques sur la littérature et le théâtre (Mediapart, Alternatives théâtrales) et a soutenu en 2006 une thèse sur Rimbaud et le théâtre. Elle participe régulièrement à des lectures publiques. En 2008, elle fonde en compagnie du guitariste Fabien Montes le duo « Proses électriques », avec lequel elle interprète ses textes sur scène jusqu’en 2014.
Entre 
2011 et 2016, elle anime des ateliers d’écriture et des rencontres littéraires, notamment à la Maison de la poésie.