Pascal Boulanger   

Marcelin Pleynet, l’expérience de la liberté

La poésie de Marcelin Pleynet est à l’écoute de ce qui s’obscurcit, de ce qui se déploie. Elle vibre toujours au rythme d’une pensée, prenant plaisir à nommer : commandement, souffle, parole, fortune, grand mât dressé…, avec le battement du sang, l’ordre qui est un désordre heureux, l’art du déplacement, le vers mené jusqu’à l’irisation de la pensée, dans la célérité des signes. Une poésie à la connexion de foyers d’écrits et de biographie, confrontée aux données objectives et à l’opacité de la nuit du monde, toujours située dans le présent du « j’ai été », qui réfléchit et apprend des contradictions, qui rêve et en rêvant se déchiffre, qui chante et entre jusqu’au cou dans l’épaisseur de l’obscur, dans les forêts de l’inconscient, et y entrant en sort (Jacqueline Risset).

  Pascal Boulanger  

Pascal Boulanger, né en 1957, est bibliothécaire en banlieue parisienne. Il est l’auteur de recueils poétiques et d’essais, parmi lesquels : Martingale (Flammarion, 1995), Une action poétique de 1950 à aujourd’hui (Flammarion, 1998), Le Corps certain (Comp’Act, 2001), L’émotion l’émeute (Tarabuste, 2003), Jongleur (Comp’Act, 2005), Jamais ne dors (Corridor bleu, 2008), Un ciel ouvert en toute saison (Corridor bleu, 2010), Dans les fleurs du souci (Editions du Petit flou, 2014), Confiteor : carnets 2013-2014 (Tituli, 2015) et Guerre perdue (Passage d’encre, 2016). Il a publié quatre livres aux éditions de Corlevour : Le lierre la foudre, Au Commencement des douleurs, un livre d’entretien avec Jacques Henric : Faire la vie et Mourir ne me suffit pas. Vient de paraître, aux éditions Tinbad, une anthologie de ses poèmes sous le titre : « Trame, une anthologie 1991-2018 ». Les éditions Tituli publieront ses nouveaux carnets en janvier 2019.