Gaëlle Fernandez Bravo 

Parfois il suffit juste d’être le vent. 

Dehors, le vent, comme en mer, appelle, dans la lumière des réverbères, les premiers flocons. 

Il faut dire qu’il parle plus fort quand on habite sous les toits.