Séverine Danflous  

LE ROMAN EUROPÉEN EST ÉCRIT DANS LA LANGUE DE BABEL

BABEL

Et c’est toute la terre : une seule lèvre, d’uniques paroles.

Et c’est à leur départ d’Orient : ils trouvent un canyon

en terre de Shinéar.

Ils s’y établissent.

Ils disent, chacun à son semblable : 

« Allons, briquetons des briques, 

flambons-les à la flambée. »

La brique devient pour eux pierre, le bitume, mortier.

 

 

 

YHWH descend pour voir la ville et la tour

qu’ont bâties les fils de l’homme.

YHWH dit :

« Oui ! Un peuple, une seule lèvre pour tous :

voilà ce qu’ils commencent à faire !

Maintenant rien n’empêchera

tout ce qu’ils auront dessein de faire !

Allons ! Descendons ! Confondons là leurs lèvres.

L’homme n’entendra plus la lèvre de son prochain. »

 

YHWH les disperse de là sur la surface de toute la terre.

Ils cessent de bâtir la ville.

Sur quoi il clame son nom : Bavel, Confusion,

car là YHWH confond la lèvre de toute la terre, 

et de là YHWH les disperse sur la face de toute la terre.

  Séverine Danflous  

Séverine Dan ous est professeur de lettres et critique de cinéma, notamment pour La Septième Obsession. Elle est par ailleurs l’auteur d’un essai intitulé Écrire la faim : Kafka, Levi, Auster (L’Harmattan, 2015, préface de Jean-Yves Masson) ainsi que d’un Duetto Franz Kafka (Nouvelles Lectures, 2017).

Son premier roman, Brune Platine, sort en janvier chez Marest Éditeur.