Marie-Claude San Juan 

PEINDRE SANS PEINDRE,

ET SOI DANS L’OMBRE ET LES OMBRES…

Écoute à nouveau l’ombre 

                 ROGER KOWALSKI

                 Parle si je meurs (Poésies complètes)

 À mes yeux il y a deux grandes façons de photographier le monde, saisir son horreur ou le sublimer, j'ai choisi la seconde. 

                                          CHRISTOPHE JACROT

J'ai alors compris qu'on ne prenait pas les photographies, mais qu'on les recevait.

                                              PENTTI SAMMALLAHTI       

  Marie-Claude San Juan  

Marie-Claude San Juan est née en Algérie. Elle y a vécu puis au Maroc et en France (de la Drôme à Paris en passant par l’Isère et l’Aube, suivant les errances de mutations professionnelles). Culture familiale métissée (Espagne andalouse et Provence). Elle vit à Paris surtout et en Petite Camargue. Autres échappées, parfois, loin.

Elle a depuis toujours associé le visuel au domaine littéraire dans ce qu’elle écrit, et notamment, dans des ateliers de lecture d’image et de création visuelle et graphique. Photographie, diffusion commencée tardivement (blog et Facebook, dont groupe fermé, de photographes, sur invitation).

Co-organisation, en 2016 d’un concours de photographie (sur Alger : « Exhaler Alger », rendre le parfum, l’univers de la ville), pour le Forum France Algérie et la ville de Courbevoie. Participation au jury, co-commissariat avec Mamia Bretesché, galeriste (l’espace, les textes, le catalogue). Exposition organisée successivement à Courbevoie, Paris et Alger (Centre Artissimo). Projet similaire pour 2017, autre ville.

Livre d’artiste (photographies) en préparation, chez TranSignum édition.

 

(lien vers ces éditions